ANDREZE-JUB-JALLAIS FC : site officiel du club de foot de ANDREZE - footeo

C. M. d’Andrezé. Le foot toujours au cœur du débat ...

8 février 2009 - 00:00

État des lieux. D’un côté AJJFC (club créé en 2006, né de la fusion du RC Andrezé avec Jub-Jallais Fc) 279 licenciés (dirigeants non compris) dont 95 domiciliés à Andrezé, de l’autre AFC (Andrezé Football-club) 23 licenciés (dirigeants compris) dont 15 d’Andrezé. D’un côté un club structuré qui privilégie la formation et le travail en profondeur avec des éducateurs diplômés, de l’autre un club qui a toujours refusé la fusion avec Jub-Jallais, mais qui ne fait strictement rien. Actuellement AJJFC bénéficie d’un bail souscrit auprès du CCAS qui lui permet d’avoir l’exclusivité d’utilisation du terrain d’entraînement et des vestiaires du stade du Prieuré (le terrain d’honneur est utilisé par les deux clubs suivant un planning établi en début de saison avec la commission sport). Au 1er janvier 2009, le CCAS a décidé de céder sa propriété à la commune, et de résilier le bail à l’échéance soit le 31 mars prochain. Au 1er avril 2009, il appartiendra à la commune de se prononcer sur les modalités d’occupation des installations sportives. Les deux clubs concernés souhaitent pour l’un conserver ses acquis, pour l’autre avoir enfin l’accès aux vestiaires et au terrain d’entraînement. Après avoir fait une présentation complète du dossier en se référant aux articles du code du sport, Olivier Dupas, adjoint aux sports a demandé aux élus de se prononcer sur l’acceptation ou non d’accorder à deux associations sportives pratiquant la même discipline l’utilisation des installations sportives communales, en répondant à trois questions à savoir : 1. Souhaitez vous réserver à une des deux associations l’occupation d’une partie ou de la totalité des équipements du stade du Prieuré ? 2. Indiquez sur votre bulletin quelle association sera la bénéficiaire de cette réservation ? 3. Il est proposé au conseil d’effectuer une réservation partielle des équipements où la totalité. La première question a semblé ambiguë et dangereuse pour certains conseillers « On pourrait voter pour le contraire de ce que l’on pense vu la complexité des questions, il vaut mieux prendre le temps d’en parler et d’expliquer le sujet à tout le monde »

► De fait ils en ont parlé, morceaux choisis.

« On est tombés sur la tête, on pourrait arriver dans une situation où la totalité des installations serait allouée à l’AFC » Bernadette Sourice « Même si j’ai plus d’atomes crochus avec AJJFC, il me semble anormal que la commune souscrive un bail avec une association » Jean-Yves Onillon. « L’association AFC a été déclarée à la préfecture et à la ligue de football pendant le précédent mandat sans avis préalable à la municipalité, nous nous sommes retrouvés devant le fait accompli, nous n’avions vraiment pas besoin d’un second club de foot dans la commune » Bernard Mousseau, maire. « Les vestiaires des salles de sports n’ont pas vocation à recevoir des joueurs de football, ces derniers doivent aller dans les vestiaires réservés pour ce sport » Gérard Laurendeau. « Pourquoi y a-t-il eu fusion ? Que fait-on demain si une seconde association de volley, tennis ou autre vient se créer dans la commune, comment gère-t-on la mise à disposition des mêmes locaux à deux associations ? Pourquoi AFC n’a pas de terrain pour s’entraîner ? Chaque association a le droit d’exister ! Quand il y a vote il y a forcément des contents et des mécontents, Les autres associations utilisatrices des salles en ont marre de voir les footballeurs passer dans la salle » questions et réflexions collégiales. « Je pense être quelqu’un de sensé et de raisonnable, pour moi le statuquo me semble la solution la moins mauvaise » Jean-Yves Onillon, etc.

Le débat a duré plus de deux heures, mais la montagne a accouché d’une souris, les élus n’ont pas voté (certains d’entre eux étaient visiblement bien peu inspirés par le sujet n’ayant même pas pris le temps de consulter le dossier réalisé par l’adjoint aux sports, ni la plaquette de présentation des actions menées par AJJFC) ils ont convenu de ne plus en débattre mais de remettre le vote à l’ordre du jour du prochain conseil. Cette fois-ci il faudra bien se décider, et enfin prendre la bonne décision. 

Vous souhaitez réagir : ajjfc@orange.fr

Commentaires

NOS ARBITRES

YVON - SEBASTIANO - DOMINIQUE - SALOME

Aucun événement