Revue de Presse, avant la dernière ligne droite !

5 avril 2012 - 20:34

À tous les étages, il y aura du suspense jusqu'au bout, dans son édition du 5 avril, Ouest-France, fait le point sur les différents chanpionnats de la ligue de l'Atlantique à l'entame de la dernière ligne droite. Etat des lieux :
 
Ligue. À quatre journées du baisser de rideau, les situations sont encore loin d'être figées pour une bonne dizaine d'équipes, de la DSR à la PH.

DSR : Beaupréau en très mauvaise posture

Des six représentants du Maine-et Loire engagés dans ce championnat, Beaupréau est le mauvais élève de la division. Avec une seule victoire, les joueurs de Mickaël James sont dans une situation désespérée puisqu'ils comptent sept points de retard sur le premier non relégable. « On ne lâchera rien », lançait quand même l'entraîneur Bellopratain dimanche soir à l'issue de la dixième défaite de la saison. L'opération maintien est par contre d'ores et déjà assurée pour tous les autres clubs du 49, de Beaucouzé à Montrevault en passant par les deux réserves du SO Cholet et de l'Olympique de Saumur. Un renouvellement de bail apprécié également à sa juste valeur par le promu vaillantais, vainqueur d'un match capital dimanche dernier face à Nort-sur-Erdre. « L'objectif est atteint. Pour une première saison à ce niveau, c'est très bien », soufflait le président angevin Gérard Paquereau.

DRH : Une terrible lutte dans le groupe C

Malgré son surprenant faux-pas sur la pelouse de la lanterne rouge, l'équipe de Segré (c) conserve trois longueurs d'avance en tête de son groupe devant une formation de Bouaye qui n'a pas su totalement en profiter. La montée, qui n'était pas programmée, reste évidemment toujours d'actualité puisque les Segréens ont encore trois points d'avance. « Il ne faut pas tirer de plans sur la comète, d'autant qu'il nous reste à jouer des équipes encore concernées, soit par la montée, soit par la descente », déclare Gwénaël Menant, l'entraîneur segréen.

Segré est la seule équipe à jouer la tête puisque quasiment toutes les autres formations, hormis Tiercé et Pouancé, quasiment sauvées, vont se battre pour ne pas descendre. Doué et le Foyer de Trélazé sont juste au-dessus de la ligne de flottaison. Les Trélazéens ayant réussi à s'extirper de la zone rouge à la faveur d'un but inscrit dimanche à la... 98e. « Ce n'est pas dans l'ADN des joueurs de Trélazé de renoncer », nous disait Raynald Louis avant cette rencontre. Il y avait peut-être de la prémonition dans ses propos.

Dans le groupe C, la bataille à trois s'annonce terrible entre Champtocé, Somloire et Tillières qui ferme la marche. Les Champtocéens de Fred Moron ont peut-être fait un pas déterminant le week-end dernier en s'imposant face à Rezé puisqu'ils ont désormais six longueurs d'avance sur Somloire, le premier relégable. « Tout est remis en cause à chaque week-end dans ce championnat très serré », se méfie le technicien de l'Uscca, qui possède l'avantage d'accueillir Somloire lors de l'avant-dernière journée. Pour Tillières, toujours décroché malgré sa victoire à l'extérieur de dimanche, le maintien semble s'être définitivement envolé. « Nous allons essayer de terminer dignement. C'est rageant parce que nous n'avons pas pris une seule volée de la saison et on est malgré tout bon dernier », regrette l'entraîneur Thomas Clémot.

PH : Encore sept prétendants à l'accession !

Les formations du Maine-et-Loire font une très belle saison puisqu'à ce jour, aucune n'est relégable et que pas moins de sept d'entre elles sont encore en course à la montée. C'est le cas d'Andrezé et de Chemillé dans le groupe C avec un avantage certain pour les Andrezéens qui comptent quatre points d'avance sur leur voisin.

L'équipe du SO Cholet (c) et l'Églantine de Trélazé peuvent continuer à croire en leur bonne étoile puisque le leader, les Herbiers (c), ne comptent qu'une longueur d'avance. L'Intrépide d'Angers (b) et Bécon - Saint-Augustin vont se tirer la bourre jusqu'au bout, les Angevins ne menant la danse que de deux petits points. Enfin, Avrillé, avec six longueurs d'avance sur son dauphin, a encore un joker dans sa manche avant d'entrevoir une deuxième montée consécutive.

 

Commentaires

Aucun événement