Un tout autre visage, pour un tout autre résultat !

8 septembre 2013 - 18:42

Nous les avions laissés la semaine dernière "la tête dans le coaltar" au terme d'une prestation particulièrement insipide ponctuée par une élimination sans gloire face à la Fraternelle de Mortagne pour le compte du 1er tour de la Coupe de France. Les "Blancs et noirs" avaient donc beaucoup à se faire pardonner, et un nouveau déplacement en terre vendéenne, cette fois-ci à la Verrie pour le compte de la Coupe de l'Atlantique, était l'occasion idéale pour eux de se réconcilier avec leur public très déçu par leur "non match" d'il y a huit jours. 

Face à une vaillante équipe du Val de Sèvre, les hommes de Christophe Athmen ont réalisé une prestation sérieuse, répondant au défi physique imposé par les footballeurs vendéens. Encouragés par une grosse galerie de supporters, les locaux tentraient tout de suite dans le match, mais cette semaine AJJFC avait du "répondant", à l'image d'un Frédérique Rival très à l'aise à son poste de demi défensif, et d'un Romain Supiot infatigable à la pointe de l'attaque. Le ballon circulait vite d'un camp à un autre, les maillots gris du Val de Sèvre étaient certes présents, mais ils ne ne se montraient pas spécialement dangereux pour Adrien Batardière. Sérieux en défense, et rapides en contre-attaques les "Blancs et noirs" ouvraient le score à la 34' par Benjamin Jobard qui reprenait au second poteau un ballon centré par Clément Guèrin. Dix minutes plus tard, sur son côté gaughe Benjamin offrait un centre parfait pour Clément qui voyait son tir contré, Romain Supiot à la réception plaçait le ballon hors du cadre. Romain malheureux ne cadrait pas un nouvelle tentative à la 46' et à la 47' les locaux avaient une belle occasion d'égaliser, après un déboulé de leur ailier droit, le N° 9 envoyait sa reprise dans les nuages.

En seconde mi-temps le VDS pousse, la défense des "Blancs et noirs" plie mais ne rompt pas, Yoann Merlet impérial repousse un à un toutes les velléités offensives des locaux qui se montrent quand même bien dangereux sur plusieurs corners. A la 70' AJJFC avait une occasion en or de doubler la mise, mais Clément Guérin idéalement servi par Romain Supiot, ratait le cadre. Le jeune attaquant de poche d'AJJFC allait se rattraper dans le temps additionnel en donnant cette fois-ci un avantage définitif à ses couleurs.

 

 

Commentaires

Aucun événement